The TowerRun Marseille :

25 étages, 482 marches et 100 mètres de dénivelé positif de la Tour Méditerrannée, voilà le programme plutôt singulier qui attendait Elodie, Marion et son compagnon. C'est au profit de l'association ELA que nos towerrunners sont allées admirer depuis, le toit terrasse de la tour, la vue imprenable sur la cité phocéenne.

Résultats sur les 178 participants chronométrés :

58ème   TERRER Elodie    en 03:58  7ème Fem

82ème   THIBAUD Marion   en 04:16  12ème Fem

Une belle action, bravo les filles !

 

MARATHON DE LONDRES :

Et un de plus au palmarés de Magalie Scalbert et pas des moindres, le marathon de Londres fait parti du world marathon majors avec New York, Tokyo, Chicago, Boston et Berlin, alors à quelle sera le prochain ?

Son récit :

Marathon de Londres😎💪🏅
Il n y a pas de mot pour décrire ce marathon de folie.!!!🏃😎 Je n ai jamais vécu autant d' émotions en même temps. Paris était magique, Barcelone surprenant et Londres a été hallucinant, exceptionnel, majestueux , bref parfait du début à la fin !!
Petit recap: Debout 5h30 aie aie aie mes 3 acolytes et moi on se demande comment on va courir 42 kms avec les yeux collés 😋 puis départ en bus dans le froid londonien 5 petits degrés! Pull survêtement poncho gants on accumulé les couches... On arrive dans un énorme champ avec des tentes immenses ou tout le monde se rue pour se protéger du froid. Tout le monde se parle, les chinois nous prennent en photo 📷 faut dire on fait peur à voir 😂 puis pipi et repipi ..les anglaises font pipi debout dans des urinoirs aidées de petits cônes en papier, c est hilarant cet alignement de fesses 😂😂 bon trêve de plaisanterie 10h le départ.. On se déshabille et la on passe de clochardes à bombasses😋 et c parti sous des hordes d applaudissements, les gens crient nous acclament, la musique est à fond,🎶🎶 j ai envie de pleurer, d ailleurs je pleure !! Déjà?? Ça promet. les quartiers sont magnifiques, les maisons britanniques classes, les gens euphoriques. On passe devant des jeunes dans les transats entrain de boire des bières et se faire un barbec.j hallucine !! Go Mag well done !! J adore😘 et on avale les 21 kms en 2h07 dans une euphorie totale. on est dans le timing. Puis coup de fatigue pour ma love copine, essoufflée elle a besoin de récupérer. Au 28 ème j hésite puis en forme je décide de partir seule devant. Tout va bien jusqu au 33 ème, mal aux jambes mais surtout j ai faim !!! mais à Londres pas de ravito solides. Les anglais me tendent des bonbons..bof...puis bananes et oranges...yes je prends!! Je me requinque et c est reparti 3h 45 au 35 ème nickel.. L ambiance est démente. Des milliers de spectateurs depuis le départ, j ai jamais vu ça. Faut dire que l essentiel des coureurs sont britannique et courent pour une oeuvre de charité,apparemment 30 millions de pounds récoltés, énormes🏅très peu d étrangers paraît il.. Et voilà bukingam palace et sa ligne droite..magnifique..Sous les drapeaux britanniques je pleure de joie, de fatigue et de déception car mes copines ne sont pas avec moi sur la ligne d arrivée.. Et puis je me reprends 4h34 mon temps battu de 11 min je suis fière de moi 💪💪🏅🏅ma bière sera bien méritée..

 

MARATHON DE MADRID : 4h39 pour Jean-Yves CHARPY

Hello la foulée ,

 

Quelques impressions sur ma course :

Premier marathon et pas des moindres un des plus dur en Europe avec D+700 .
Après
une convalescence de 4 mois , reprise début mars ,je me rend à Madrid
''chez mon ami Seb'' avec seulement 6 semaines d entrainement , objectif
finir le marathon .
Coté parcours les 15 premiers kms sont roulant
passage devant le Bernabeu  ensuite un long faux-plat montant puis
descendant nous arrivons au centre ville  passage au semi en 2h08,
ensuite direction le palais royal , la plaza de Espagna et la Casa del
Campo  .
Le ravitaillement  au trentième est assez long je commence à
avoir mal au jambe , je repars  chouette une grande descente  je
relance un peux je dis bien un peux , Seb me motive heureusement qu'il
est là car je suis au plus mal au 36 kms.
Une côte de 5 bornes viens
corsé le tout je marche, je repart,c est de plus en plus dur ;le 41 kms
arrive enfin, entré au Parc du Retiro magnifique j arrive je vois l
arche fausse joie il me reste 195 mètres ,je coupe la ligne en 4 h37
ravi et fier .
L ambiance est superbe c est un rock'n Roll marathon
donc des groupes sont placés un peu partout , le public très sympa  la
ferveur est motivante .
Superbe expérience à revivre .

Jean Yves